Le rachat de crédits en hausse | Blog Hexadirect

03 70 27 60 00 Du lundi au vendredi de 9h à 19h Demande de rappel immédiat

Le rachat de crédits en hausse

Le rachat de crédits en hausse

Aujourd’hui vous obtenez un crédit pour tout (automobile, consommation, achat immobilier…) avec une facilité tellement déconcertante qu’elle conduit bien souvent à une situation d’endettement. Cumuler plusieurs mensualités mène inexorablement à l’asphyxie financière. Il ne sert à rien d’attendre que les comptes virent au rouge de plus en plus tôt dans le mois, que les incidents et les frais de rejet liés s’accumulent ne faisant qu’aggraver le montant des agios et du découvert. Pour s’en sortir, une solution existe, le rachat de crédits.

Le rachat de crédit, un concept qui séduit

Une conjoncture économique morose mettant souvent les emprunteurs en difficulté pour honorer des échéances de prêts accumulés, des taux immobiliers historiquement bas, des taux de rachat d’une manière générale assez attractifs…. Toutes les conditions sont réunies pour envisager un rachat de crédits.

Le rachat ou regroupement de crédits est une opération qui consiste à rassembler l’ensemble des prêts en cours en un seul crédit, avec pour effet d’alléger le montant des mensualités et réduire ainsi le taux d’endettement des ménages. Les personnes qui y ont recours peuvent dès lors rééquilibrer leur trésorerie et retrouver une marge plus importante de pouvoir d’achat.

Ce type de montage financier séduit bon nombre d’emprunteurs qui cumulent tellement de prêts qu’il leur est impossible d’honorer leurs échéances. En regroupant tous les crédits en un seul avec des remboursements étalés dans le temps (jusqu’à 10 ans pour un prêt personnel) vous obtenez des mensualités grandement diminuées. La durée de remboursement est certes plus longue mais les mensualités fortement réduites offrent une réelle “bouffée d’air” aux emprunteurs étranglés par un pouvoir d’achat réduit à néant. Regrouper des crédits permet aussi d’intégrer une petite trésorerie pour faire face sans angoisse aux imprévus. Par ailleurs, les taux pour les crédits immobiliers n’ayant jamais été aussi bas, l’occasion peut être intéressante de racheter un prêt obtenu il y a quelques années à un taux largement supérieur.

Profil des détenteurs de rachat de crédit en France

Faute de remontées statistiques suffisantes, il est difficile d’établir une cartographie du rachat de crédits en France, cependant il existe une corrélation certaine avec celle de l’endettement publiée annuellement par la Banque de France. En novembre 2014, il existait une prédominance de l’endettement des ménages dans les régions du Nord et du Nord-Est, Pas de Calais, Picardie, Champagne-Ardenne et Bourgogne ainsi qu’en Haute-Normandie (on recense dans ces régions plus de 5 dossiers de surendettement pour 1000 habitants). Les régions, à priori les plus épargnées sont l’Île-de-France, la Bretagne, l’Alsace, les régions Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées ainsi que la région Pays-de-Loire qui d’une manière générale montre une amélioration de la situation financière au regard de l’endettement de ses habitants depuis 2011 (exception faite pour le département de la Sarthe).

Selon la Banque de France, les profils des personnes surendettées évoluent. De familles de 4 personnes et plus avec une moyenne d’âge de 40 ans, ils comptent désormais des personnes seules, veuves, célibataires, séparées ou divorcées avec une émergence des seniors de plus de 55 ans et des propriétaires. Au sein de la population active, ce sont les employés qui semblent le plus touchés par le surendettement (35,7 %) avec un taux d’endettement moyen de 38446 euros hors crédit immobilier.