Nouveau statut étudiant-entrepreneur | Blog Hexadirect

03 70 27 60 00 Du lundi au vendredi de 9h à 19h Demande de rappel immédiat

Nouveau statut étudiant-entrepreneur

Nouveau statut étudiant-entrepreneur

Depuis la rentrée, les étudiants et jeunes diplômés qui désirent créer leur entreprise peuvent profiter du statut d’étudiant-entrepreneur. Il facilite la création d’entreprise chez les moins de 28 ans et les initiatives des jeunes talents ayant un projet crédible. Pour Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ce nouveau statut doit combler le déficit de culture entrepreneuriale en France.

  • Quelques mots sur le statut d’étudiant-entrepreneur – Qui peut en bénéficier ?

La mise en place du statut d’étudiant entrepreneur dès le 15 septembre 2014 est l’une des 4 mesures prévues dans le plan d’action pour développer l’entrepreneuriat étudiant avec la généralisation des formations à l’entrepreneuriat et à l’innovation, le lancement d’un appel à projet avec le concours tremplin PEPITE (Pôles Étudiants pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat) et la création d’un prix baptisé Tremplin Entrepreneuriat Etudiant. Ce statut s’adresse aux étudiants qui souhaitent créer leur entreprise avant d’avoir terminé leur cursus.

Il ne s’agit donc pas d’un nouveau statut fiscal comme c’est le cas pour l’auto-entrepreneuriat mais d’un accompagnement par des structures spécifiques appelées PEPITES avec le maintien des droits étudiants comme la couverture sociale et les réductions diverses.

Pour prétendre à ce statut, il convient de réunir 3 conditions :

-Avoir moins de 28 ans

-Etre titulaire du baccalauréat ou équivalent

-S’acquitter de frais d’inscription à hauteur de 500 EUR par an.

Le projet est ensuite validé par le comité d’agrément d’un PEPITE parmi les 30 pôles étudiants créés.

  • Quels sont les avantages de l’entrepreneuriat étudiant ?

Ce nouveau statut favorisant la création d’entreprise chez les moins de 28 ans facilite les initiatives des étudiants et jeunes diplômés qui souhaitent démarrer une activité. Il permet notamment :

– De bénéficier du soutien d’une entreprise ou d’une association qui s’engage à assurer les moyens matériels et financiers et de profiter d’un accompagnement individualisé d’un enseignant ou d’un référent externe affilié au réseau PEPITE pouvant être un entrepreneur.

– D’avoir accès à des espaces de co-working du PEPITE (un système d’organisation du travail collaboratif regroupant la notion d’espace de travail partagé et la mise en réseau avec des partenaires du PEPITE.

– La possibilité pour les jeunes en cours de cursus de travailler sur leur projet entrepreneurial en lieu et place d’un stage d’un fin d’études.

– La signature d’un CAPE (Contrat d’Appui Entreprise) avec une structure telle une coopérative d’activité et d’emploi ou une couveuse.

– D’être couverts par une couverture sociale étudiante et de conserver tous les avantages liés au statut étudiant.

  • Les concours, de sérieux coups de pouce

Le statut d’étudiant entrepreneur n’accorde pas d’exonération de charges et n’offre pas de gains financiers directs comme la suppression de la TVA pour les auto-entrepreneurs. Cependant certains étudiants entrepreneurs auront la possibilité de participer à des concours destinés à leur faire gagner des aides financières. L’heureux élu bénéficie selon les concours, de crédits étudiants, d’équipements, d’appuis, de parrainage industriel, d’accompagnement…. avec en prime l’effet positif, à titre personnel, de cette reconnaissance. Parmi les nombreux concours existants, on citera le “concours national de créateur d’entreprise” ou encore le “concours Talents” destiné à valoriser les réussites entrepreneuriales

 

Les prix PEPITE ont été créés dans tous les secteurs d’activités pour soutenir et encourager les projets de création des étudiants et jeunes diplômés. Ils sont intégrés dans le concours national d’aide à la création d’entreprise de technologies innovantes mis en place en 1999.

Les meilleurs projets provenant des PEPITE peuvent s’inscrire au Concours «Tremplin Partenariat Etudiant» pour espérer gagner des aides à hauteur de 10000 EUR assorties d’un accompagnement des projets.