Taux d’intérêt bas : favorable au regroupement de prêts | Blog Hexadirect

03 70 27 60 00 Du lundi au vendredi de 9h à 19h Demande de rappel immédiat

Taux d’intérêt bas : favorable au regroupement de prêts

Taux d’intérêt bas : favorable au regroupement de prêts

On croyait avoir atteint un seuil plancher, ce n’était à priori pas le cas. Les ménages hésitant à investir dans l’immobilier franchiront certainement le pas en 2015 car les taux annuels des crédits devraient encore baisser. Le sacro-saint «historiquement bas» à 2,11 % en avril 2015 ne serait donc toujours pas atteint. Ce climat exceptionnellement favorable autorise également de nouvelles opportunités de rachat ou de renégociation de prêts immobiliers.

A qui profitent ces taux d’intérêts bas ?

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers qui continuent leur baisse profitent bien sûr aux emprunteurs non endettés, disposant de bons revenus, d’un potentiel professionnel stable et sérieux, bien souvent d’une épargne, pouvant sans problème, au vu de leur profil, renégocier leur crédit auprès de leur banque. L’opération consiste simplement à recalculer le solde restant dû au taux plus bas en vigueur. Elle permet soit de réduire la durée du prêt en conservant pratiquement la même mensualité et d’économiser plusieurs milliers d’euros d’intérêt ou de garder la même durée en diminuant le montant des échéances.

La renégociation est gérée par la banque qui a octroyé le prêt. Si votre banque refuse de renégocier votre prêt immobilier souscrit à taux fort il y a quelques années, vous pouvez néanmoins profiter des taux attractifs actuels par le rachat de votre prêt. L’opération consiste à contracter un nouveau prêt dans un nouvel établissement bancaire avec un taux plus bas que celui pour lequel vous avez signé il y a quelques années.

De telles opérations sont en principe rentables pour des emprunteurs dont le prêt n’a pas dépassé en principe le premier tiers de sa durée de vie. La majeure partie des intérêts étant remboursée en début de crédit. Il est également important que l’écart entre le taux d’intérêt initial et la nouvelle proposition de la banque soit d’au moins 1 point, compte tenu du coût et des frais de pénalités engendrés par l’opération.

Le bon moment pour un regroupement de crédits

Actuellement, le regroupement de crédit immobilier ou à la consommation est devenu incontournable. Côté immobilier notamment, on emprunte donc à moins de 2,5 % sur 20 ans et près de 2 % sur 15 ans, du jamais vu depuis les années 40 ! La conjoncture actuelle ouvre ainsi de belles opportunités de regroupement de crédits incluant les prêts à la consommation avec des marges attractives pour les personnes qui ont souscrit au moment où les taux étaient plus forts.

Par ailleurs, la législation en vigueur au regard de la loi Lagarde et de la loi Hamon permet d’avoir une vision plus claire sur le rachat de crédit, sur son coût et sur ce qu’il peut apporter.

Même s’il est reconnu que racheter un prêt immobilier est plus intéressant en début de prêt, lorsque les intérêts constituent l’essentiel de la mensualité, les conditions actuelles du marché sont telles que les rachats de prêts plus anciens peuvent parfois se révéler porteur d’avantages substantiels.